L’Air Force lance un exercice multinational majeur en Alaska



Red Flag-Alaska, un exercice majeur de la Force aérienne organisé à la base commune Elmendorf-Richardson, a commencé cette semaine alors que des partenaires internationaux ont rejoint les forces américaines à Anchorage et Fairbanks.

Les forces aériennes de la République de Corée et les forces aériennes japonaises d’autodéfense ont toutes deux déployé des détachements pour l’exercice annuel, qui s’est déroulé de manière limitée l’année dernière.

« L’année dernière, nous avons organisé une [Red Flag-Alaska] exercice en août, il s’agit donc de notre premier RF-A avec des participants internationaux », a déclaré le lieutenant-colonel Ryan Eads, commandant du 354e Groupe d’opérations, Détachement 1, dans un communiqué de presse. « Actuellement, beaucoup d’efforts sont concentrés sur l’élimination de la rouille et le réapprentissage de la mémoire musculaire nécessaire pour organiser un exercice de grande force avec des participants internationaux. »

L’exercice, dirigé par Pacific Air Forces, le commandement basé à Hawaï qui supervise toutes les opérations de l’Air Force dans la région Asie/Pacifique, se déroulera du 10 au 25 juin et impliquera plus de 1 500 militaires soutenant plus de 100 avions, selon au communiqué de presse.

Les membres de l'US Air Force et Japan Air Self-Defense Force écouter le commandant des forces déployées, le colonel Brian Cusson, pour lancer RED FLAG-Alaska 21-2 at Joint Base Elmendorf-Richardson, Alaska, le 10 juin 2021. (Sheila deVera / US Air Force)

Les membres de l’US Air Force et Japan Air Self-Defense Force écouter le commandant des forces déployées, le colonel Brian Cusson, pour lancer RED FLAG-Alaska 21-2 at Joint Base Elmendorf-Richardson, Alaska, le 10 juin 2021. (Sheila deVera / US Air Force)

« Le véritable avantage de cet exercice 21-2 est la coalition, la collaboration et le renforcement de nos liens avec nos partenaires proches dans le [Pacific Command Area of Responsibility]”, a déclaré Eads. « Les équipages en visite seront stressés et testés dans des environnements sûrs et contrôlés pour simuler leurs dix premières sorties de combat. »

Les exercices auront lieu au Joint Pacific Alaska Range Complex, la grande zone d’entraînement située dans le centre de l’Alaska, selon le communiqué de presse. L’exercice, qui a été tronqué l’année dernière en raison de la pandémie, se poursuivra cette année en pleine extension, incorporant à nouveau des partenaires internationaux, selon le communiqué.

D’autres services ont également intensifié les exercices dans l’État, notamment la Navy et le Marine Corps, qui ont récemment organisé Northern Edge 2021, impliquant plus de 15 000 Marines, marins et aviateurs.

A-10 Thunderbolt II avion affecté au 25e Escadron de chasse taxi lors de l'exercice Red Flag-Alaska 21-02 à la base aérienne d'Eielson, en Alaska, le 14 juin 2021. (Tech. Sgt. Peter Thompson / US Air Force)

A-10 Thunderbolt II avion affecté au 25e Escadron de chasse taxi lors de l’exercice Red Flag-Alaska 21-02 à la base aérienne d’Eielson, en Alaska, le 14 juin 2021. (Tech. Sgt. Peter Thompson / US Air Force)

Contactez le journaliste Michael S. Lockett au 757-621-1197 ou mlockett@juneauempire.com.

Les parachutistes de l'armée américaine affectés à la 1-40e Cavalerie, 1er Escadron (Airborne), 25e Division d'infanterie se préparent à sauter à la zone d'entraînement de Donnelly à l'appui de RED FLAG-Alaska le 17 juin 2021. (Navigant de 1re classe Mario Calabro / US Air Force )

Les parachutistes de l’armée américaine affectés à la 1-40e Cavalerie, 1er Escadron (Airborne), 25e Division d’infanterie se préparent à sauter à la zone d’entraînement de Donnelly à l’appui de RED FLAG-Alaska le 17 juin 2021. (Navigant de 1re classe Mario Calabro / US Air Force )






Source link

Laisser un commentaire