Zaki Anwari, un jeune footballeur espoir afghan, se tue en voulant fuir le pays


Zaki Anwari, un jeune footballeur espoir afghan, se tue en voulant fuir le pays


Zaki Anwari n’avait que 19 ans.

Twitter

Un jeune Afghan du nom de Zaki Anwari est décédé en voulant fuir son pays suite à l’offensive des talibans.

Zaki Anwari un jeune Afghan, qui jouait dans l’équipe nationale de football chez les jeunes, a fait une chute mortelle après avoir tenté de s’accrocher à un avion américain s’envolant de Kaboul, a-t-on appris jeudi de la Direction générale de l’éducation physique et des sports du pays.

«Anwari, comme des milliers de jeunes Afghans, voulait quitter le pays mais est tombé d’un avion américain et est mort», a-t-elle expliqué dans un communiqué publié sur Facebook.

Des milliers d’Afghans se sont rués vers l’aéroport cette semaine pour émigrer à la suite de l’offensive éclair des talibans qui s’est soldée par leur prise de pouvoir, après la fuite du président Ashraf Ghani.

Anwari, comme des milliers de jeunes Afghans, voulait quitter le pays mais est tombé d’un avion américain et est mort

Dans une vidéo poignante tournée lundi sur le tarmac, on voit des centaines de personnes courir à côté d’un avion de l’US Air Force sur le point de décoller de la piste, plusieurs personnes s’accrochant à l’appareil.

D’autres séquences ont semblé montrer deux personnes faisant une chute mortelle depuis un avion C-17 après son décollage.

Des restes humains ont ensuite été retrouvés dans le train d’atterrissage, a confirmé l’armée américaine, ajoutant qu’elle enquêtait sur les décès signalés liés au C-17.

«Avant que l’équipage ne puisse décharger sa cargaison, l’avion a été encerclé par des centaines de civils afghans», a déclaré Ann Stefanek, porte-parole de l’US Air Force.

«Face à une situation sécuritaire qui se détériorait rapidement autour de l’avion, l’équipage a décidé de quitter l’aérodrome aussi vite que possible», a-t-elle poursuivi.

Le président américain Joe Biden est critiqué dans son pays et à l’international pour la façon dont les troupes américaines se retirent d’Afghanistan, d’autant que son administration n’était apparemment pas préparée à l’assaut rapide des Talibans.

Les souvenirs du régime brutal imposé par ces derniers dans les années 1990, durant lesquelles la musique et la télévision étaient interdites, les gens lapidés et les femmes confinées chez elles, ont semé la panique au sein de la population.





Source link

Laisser un commentaire